Morten Søndergaard

Biography


Born in 1964 in Copenhagen, Denmark.
Works and lives in Pietrasanta, Italy.

Morten Søndergaard has never ceased exploring collisions between meaning and materiality, which led him to numerous extra-linguistic experiments and links between the body and language.** 

La Pharmacie des Mots (The Word Pharmacy) questions the connections between the language, body, poetry and medicine. It applies to the ten word categories (verbs, adjectives, prepositions, substantives…) the logic of a dosage and the modalities of administrating medication – including warnings, recommendations and mention of secondary effects. When we write, small elements react with each other just like a chemical reaction or synthesis. Each word is chosen in order to provoke a reaction in the reader; in the same way molecules are carefully selected by medicine to create the desired effect on the patient.*** Don’t the words written on medicine leaflets address life and death matters? A series of performances – Consultations – based on La Pharmacie des Mots  (The Word Pharmacy) will allow to appreciate its therapeutic potential. 

Materiality also has an incidence on the effect and perception of words. In a series of sculptures, Morten Søndergaard had words engraved in sky-blue marble slates: Rien suffit, Ne te connais pas toi-même (Nothing is enough, Do not know thyself …) Through these pieces that resemble tomb stones or commemoration plaques, the artist questions the temporality and the identity of the person talking. Who is speaking when these words, put together by a poet, are inscribed on a plaque by a stone mason? And how do we perceive what is set in stone? Does the medium endow the words with another time dimension? In Le graveur de pierre de Pietrasanta, (The stone mason from Pietrasanta), Morten Søndergaard writes: His machine whines and he drills his way through the mountain. He cuts down to the living and to the dead. This poem, as well as other from the book L’Attrape-soleil (The Sun-Catcher) that has just been released in France, will be part of a reading during the show. Among other topics are kisses, the restless being that tries, falls, gets back up, falls again, tries again, the pleasure of power and lovers who make love, although reaching the other seems impossible. The world is smooth, brutal, delicious and Morten Søndergaard embraces it with delectation and despair, melancholy and tenderness, sarcasm and humor.

** www.mortensoendergaard.com/english/: Morten Søndergaard – English introduction made by Ida Bencke
*** excerpt from Les Pharmakonfessions by Morten Søndergaard

Exhibitions


bla bla bleu

Peter Martensen & Morten Søndergaard

04.02. – 27.03.2021

“Blue conversations” between the two Danish artists are behind bla bla bleu, the first shared exhibition of painter Peter Martensen and his dear friend poet, performer and artist Morten Søndergaard.

Off site


Press


Publications and texts


Loveliness extreme

Text by Morten Søndergaard, inspired by the quote “Rose is a rose is a rose” by Gertrude Stein

read the text

L’attrape soleil (FR)

Translated from danish by Christine Berlioz & Laila Flink Thullesen

Morten Søndergaard

poetry book (in french) for sale at the Galerie Maria Lund

Portraet – video

Peter Martensen & Morten Søndergaard

Peter Martensen painting the danish poet Morten Søndergaard (Peter Martensen’s studio, 2016).

Meeting – video

Peter Martensen & Morten Søndergaard

with the kind participation of Barbara Polla


Fee Kleiss

Biography


Born in 1984 in Kuchen, Germany.
Lives and works in Berlin.

Fee Kleiss is fascinated by possible links. She finds objects and waste in order to create a conversation between them; first as an attentive mediator and then as an almighty artistic director, who decides, rejects, modifies, sets and narrates. Mural installations are thus born – small still-lives or more precisely reanimated lives – and paintings with an unsettling perspective, which add or are being added to volumes, objects.

Fee Kleiss tells stories, plays with concepts and implicit words in her findings; all are questioned and diverted. The creativity is immense and brings life to a new vitality in things that were set aside, forgotten, lost. A little something can make a world. Humor, tenderness, eroticism, drama, beauty and rejection intertwine; the artist leads us along like a child who is eager to find a playmate. Observing contemporary society, its obsessions, expressions, its politically correctness… Nothing is left behind!

Exhibitions


Call from inside

Peter Martensen

14. 09 – 3. 11. 2018

Actions déterminées, apathie et immobilité cohabitent dans les nouvelles œuvres de Peter Martensen. Des scénarios parallèles se jouent simultanément – une atmosphère à la fois étrange et familière plane sur l’ensemble… S’en dégage un sentiment de mystère, de démission, voire de chaos où s’immisce ici et là une image d’une tranquillité hors du temps. Call from inside le titre de sa nouvelle exposition interpelle. Est-ce une allusion faite à notre for intérieur ? S’agit-il d’un renvoi à un registre originel, d’un rappel de certains fondamentaux de l’existence humaine ? ou encore d’une incitation à s’éveiller ?

Undone sketches

Peter Martensen

17. 06. – 23. 07. 2016

Intentions, idées, notes, projets, plans, journaux intimes, mémoires, registres, archives ou simples feuillets… Notre vie, nos pensées, nos rêves prennent souvent – et parfois seulement – la forme de traces écrites… Tiroirs et autres rangements en sont emplis. Ajoutons à cela les tentatives, les projets avortés, les impossibilités… La confrontation avec une réalité qui ne veut pas émerger ou qui se heurte à ce temps dont on manque toujours. Pour ne pas mentionner les documents aux informations si sensibles qu’elles vivent intensément mais dans l’ombre… jusqu’au jour où…

Off site


MAMC, Saint-Etienne Métropole

Ravage

Peter Martensen

09. 03 – 27. 08. 2017

Sans cesse en quête d’une vérité artistique et existentielle, Peter Martensen trace, à travers sa peinture, son propre chemin, indépendamment des modes parfois aléatoires du monde de l’art. Nombreux sont les musées danois qui lui ont offert leurs cimaises et depuis, il a été présenté en Suède, en Italie, en Corée comme à New York ou Paris. Ravage est sa première exposition monographique dans un musée français [extrait du communiqué de presse].

Maison du Danemark, Paris

Ravage

Peter Martensen

06. 09 – 29. 10. 2017

Première exposition de l’artiste sur la scène institutionnelle parisienne, Ravage rassemble peintures, dessins, sculpture et vidéos témoignant de la cohérence de la démarche de l’artiste. Loin d’une rétrospective de l’œuvre de Peter Martensen, cette exposition intervient dans une période de création particulièrement riche et innovante dans sa carrière dont elle se veut l’écho [extrait du communiqué de presse].

Press


La peinture métaphysique de Peter Martensen

L'Oeil

Septembre 2017
N° 704
Fabien Simode

Peter Martensen "ravage " l'entendement

Libre Belgique - Arts Libre

23 Août 2017
Semaine du 23 au 29 Août 2017
Roger-Pierre Turine

Vous avez dit "Complot" ?
Dossier

Le Monde diplomatique

Juin 2015
N°735
Dossier illustré par Peter Martensen

Publications and texts


Peter Martensen - The Multiverse Academy

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Stjernenat - Nuit étoilée

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Present

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Aften - Soir

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Big Discussion

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,


Elise Peroi

Biography


Born in 1990 in Nantes, France.
Lives and works in Belgium.

Elise Peroi grew up in France and subsequently moved to Brussels to study at the Académie Royale des Beaux-Arts from where she graduated with a Masters in textile design in 2015. Since then has been living in the Belgian capital where she has her studio.

In 2018, her work was featured in a personal exhibition at the Fashion and Lace Museum in Brussels. The artist has been part of numerous group shows in France, Belgium and Italy since 2015 and is regularly invited for residencies for her woven work as well as for her performances (Fondation privée Carrefour des arts, Brussels ; La Serre – arts vivant, Montreal ;  Fédération Wallonie Bruxelles, Comacina Island, Italy ; etc.). With the support of the Halles de Schaerbeek since 2016, she develops textile performances that feed from weaving. Her collaboration with Hong-Kong dancer and choreographer Mui Cheuk-yin led to performances in Brussels as well as Hong-Kong.

Elise Peroi was awarded the Prix d’excellence de la ville de Bruxelles in 2015, the Young Belgium Talents Prize of The Affordable Art Fair Brussels in 2017 and the Prix de la fondation Charles Oulmont (Paris) in 2018. Le Botanique (Brussels) will dedicate a solo exhibition to Elise Peroi in 2021. Close to the sun (Proche du soleil), is her first solo show at the galerie Maria Lund.

Exhibitions


Proche du soleil

Elise Peroi

11. 09 – 10. 10. 2020

Undone sketches

Peter Martensen

17. 06. – 23. 07. 2016

Intentions, idées, notes, projets, plans, journaux intimes, mémoires, registres, archives ou simples feuillets… Notre vie, nos pensées, nos rêves prennent souvent – et parfois seulement – la forme de traces écrites… Tiroirs et autres rangements en sont emplis. Ajoutons à cela les tentatives, les projets avortés, les impossibilités… La confrontation avec une réalité qui ne veut pas émerger ou qui se heurte à ce temps dont on manque toujours. Pour ne pas mentionner les documents aux informations si sensibles qu’elles vivent intensément mais dans l’ombre… jusqu’au jour où…

Off site


L’ISELP, Bruxelles

Inspire

Participation : Elise Peroi

18. 09 – 28. 11. 2020

What other temporalities can artworks offer us? The works presented in this exhibition, which come from an inspiration unique to the artists, enable us to appreciate the passing of time in its proper light and to fully grasp its intensity [excerpt from iselp.be].

La Maison des Arts, Bruxelles

Fil

Participation : Elise Peroi

20. 02 – 25. 04. 2020

The Maison des Arts is a place of history and memory, initially used by drapers. The thread theme offers a subtle dialogue with the listed decorations of the place, its tapestries and old fabrics. Each of the nine invited artists works with thread/rope/textile in a unique way: installation, lace, weaving, tapestry, embroidery, video… Erwan Mahéo and Elise Peroi have been invited to present a work created especially for the site. [Extract from text on the site of La Maison des Arts]

Maison du Danemark, Paris

Ravage

Peter Martensen

06. 09 – 29. 10. 2017

Première exposition de l’artiste sur la scène institutionnelle parisienne, Ravage rassemble peintures, dessins, sculpture et vidéos témoignant de la cohérence de la démarche de l’artiste. Loin d’une rétrospective de l’œuvre de Peter Martensen, cette exposition intervient dans une période de création particulièrement riche et innovante dans sa carrière dont elle se veut l’écho [extrait du communiqué de presse].

Press


Élise Peroi : Au fil du paysage (in french)

Flux News Magazine

February 2021
N° 84
Pascale Viscardy

Publications and texts


Peter Martensen - The Multiverse Academy

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Stjernenat - Nuit étoilée

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Present

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Aften - Soir

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Big Discussion

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,


Pernille Pontoppidan Pedersen - Circular for Your Friend' Sake

Pernille
Pontoppidan Pedersen

Biography


Born in 1987 in Skive, Denmark.
Lives and work on a farm in the woods around Silkeborg, Denmark.

Pernille Pontoppidan Pedersen started her career as a ceramist by undermining the bases of this discipline. She developed an aesthetic of the ugly, the failure, the missed attempt. In one of her first series of work, she chose to disregard her training to excellence by integrating to her art the failed experiences of the best ceramic artists of the country. She Kills the jar, the pot, bowl and all the craft objects, to which ceramics limited itself for a long time. She undermines her discipline, and starts to reconstruct: shaky and almighty structures, tiered tempettopieces, sandcastles, heaps of found objects caught in a heavy flow of clay, foamy glazes that overflow like washing up fluid.

The works of Pernille Pontoppidan tell a hundred pieces of fascinated stories superimposed in a cadaver exquis of good and very bad taste, of baroque and minimalism, of extreme dexterity and bitter failures.

Exhibitions


rv à l’air libre

Pernille Pontoppidan Pedersen

16. 10 – 18. 11. 2020

Accumulations of life remnants, still-lives of contemporary existence, architectures or altars meant for libations of consumerist society… As static as they are, Pernille Pontoppidan Pedersen’s sculptures are intimately linked to pulsating life. A crowbar, old dentures found in an abandoned factory, a toaster, a piece of electric cable, a small shapeless cushion or even traces of nicotine on the wall; the inspirations are limitless. Pernille Pontoppidan Pedersen is fascinated by the nooks of life, including those that exist in silent rejection or that could be described as ugly.

Terres

Pernille Pontoppidan Pedersen

22. 06 – 14. 09. 2013

Within the context of Nouvelles Vagues – The season of young curators by the PALAIS DE TOKYO in collaboration with the Comité professionnel des galeries d’art. Curator : Margaux Brugvin.
TERRES aims at showing how – at the age of the digital and dematerialization, clay- profoundly linked to the cultural tradition and the concept of handwork – continues to inspire, to reinvent itself, and pushes artists toward new experimentations. TERRES wants to unveil a still unrecognized and yet extremely dynamic side of contemporary art.

Off site


MAMC, Saint-Etienne Métropole

Ravage

Peter Martensen

09. 03 – 27. 08. 2017

Sans cesse en quête d’une vérité artistique et existentielle, Peter Martensen trace, à travers sa peinture, son propre chemin, indépendamment des modes parfois aléatoires du monde de l’art. Nombreux sont les musées danois qui lui ont offert leurs cimaises et depuis, il a été présenté en Suède, en Italie, en Corée comme à New York ou Paris. Ravage est sa première exposition monographique dans un musée français [extrait du communiqué de presse].

Maison du Danemark, Paris

Ravage

Peter Martensen

06. 09 – 29. 10. 2017

Première exposition de l’artiste sur la scène institutionnelle parisienne, Ravage rassemble peintures, dessins, sculpture et vidéos témoignant de la cohérence de la démarche de l’artiste. Loin d’une rétrospective de l’œuvre de Peter Martensen, cette exposition intervient dans une période de création particulièrement riche et innovante dans sa carrière dont elle se veut l’écho [extrait du communiqué de presse].

Press


La peinture métaphysique de Peter Martensen

L'Oeil

Septembre 2017
N° 704
Fabien Simode

Peter Martensen "ravage " l'entendement

Libre Belgique - Arts Libre

23 Août 2017
Semaine du 23 au 29 Août 2017
Roger-Pierre Turine

Vous avez dit "Complot" ?
Dossier

Le Monde diplomatique

Juin 2015
N°735
Dossier illustré par Peter Martensen

Publications and texts


Pernille Pontoppidan Pedersen
“Spine has pine in it”

video, 2017

Pernille Pontoppidan Pedersen sculpts with a creative audacity where the primitive and the sophisticated combine. See her at Tommerup Ceramic Workshop (Denmark) as she creates a monumental work for the show ‘Grand Designs – Clever Hands’ at Clay Museum, Denmark, 3.10.2017-1.04.2018.


Elle Mie Ejdrup Hansen - Being II

Elle-Mie
Ejdrup Hansen

Biography


Born in 1958 in Denmark.
Lives and works in Skanderborg, Denmark.

Elle-Mie Ejdrup Hansen explores the relationships between mankind and space, as well as the links between body and mind. Her work takes on multiple shapes – drawing, painting, new technologies, monumental site specific installations – and often contains a collaborative dimension. For example, she works with prisoners to conceive an artwork that will greet the visitors upon arrival or with inhabitants of an ill-reputed neighbourhood to literally shine a new light on the place.

Her projects – in whichever dimensions – are filled with spirituality and are characterized by a delicate graphic work.

Exhibitions


Call from inside

Peter Martensen

14. 09 – 3. 11. 2018

Actions déterminées, apathie et immobilité cohabitent dans les nouvelles œuvres de Peter Martensen. Des scénarios parallèles se jouent simultanément – une atmosphère à la fois étrange et familière plane sur l’ensemble… S’en dégage un sentiment de mystère, de démission, voire de chaos où s’immisce ici et là une image d’une tranquillité hors du temps. Call from inside le titre de sa nouvelle exposition interpelle. Est-ce une allusion faite à notre for intérieur ? S’agit-il d’un renvoi à un registre originel, d’un rappel de certains fondamentaux de l’existence humaine ? ou encore d’une incitation à s’éveiller ?

Undone sketches

Peter Martensen

17. 06. – 23. 07. 2016

Intentions, idées, notes, projets, plans, journaux intimes, mémoires, registres, archives ou simples feuillets… Notre vie, nos pensées, nos rêves prennent souvent – et parfois seulement – la forme de traces écrites… Tiroirs et autres rangements en sont emplis. Ajoutons à cela les tentatives, les projets avortés, les impossibilités… La confrontation avec une réalité qui ne veut pas émerger ou qui se heurte à ce temps dont on manque toujours. Pour ne pas mentionner les documents aux informations si sensibles qu’elles vivent intensément mais dans l’ombre… jusqu’au jour où…

Off site


MAMC, Saint-Etienne Métropole

Ravage

Peter Martensen

09. 03 – 27. 08. 2017

Sans cesse en quête d’une vérité artistique et existentielle, Peter Martensen trace, à travers sa peinture, son propre chemin, indépendamment des modes parfois aléatoires du monde de l’art. Nombreux sont les musées danois qui lui ont offert leurs cimaises et depuis, il a été présenté en Suède, en Italie, en Corée comme à New York ou Paris. Ravage est sa première exposition monographique dans un musée français [extrait du communiqué de presse].

Maison du Danemark, Paris

Ravage

Peter Martensen

06. 09 – 29. 10. 2017

Première exposition de l’artiste sur la scène institutionnelle parisienne, Ravage rassemble peintures, dessins, sculpture et vidéos témoignant de la cohérence de la démarche de l’artiste. Loin d’une rétrospective de l’œuvre de Peter Martensen, cette exposition intervient dans une période de création particulièrement riche et innovante dans sa carrière dont elle se veut l’écho [extrait du communiqué de presse].

Press


La peinture métaphysique de Peter Martensen

L'Oeil

Septembre 2017
N° 704
Fabien Simode

Peter Martensen "ravage " l'entendement

Libre Belgique - Arts Libre

23 Août 2017
Semaine du 23 au 29 Août 2017
Roger-Pierre Turine

Vous avez dit "Complot" ?
Dossier

Le Monde diplomatique

Juin 2015
N°735
Dossier illustré par Peter Martensen

Publications and texts


Peter Martensen - The Multiverse Academy

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Stjernenat - Nuit étoilée

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Present

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Aften - Soir

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Big Discussion

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,


Peter Neuchs - Corridor 1

Peter Neuchs

Biography


Born in 1958 in Århus, Denmark.
Lives and works in Rio de Janeiro, Brazil.

Peter Neuchs’s œuvre is a contemporary interpretation of the Baroque aspiration to unite terrestrial and celestial, visible and invisible – encompassing the temporal, the perishable and what pertains to eternity. His work is characterized by surfaces filled “all-over”. It is excessively stuffed with details, sensations, and feelings.

The memento mori, a notion dear to Peter Neuchs, lies at the heart of his work : through a play on perception his blurry images interrogate our reality, our relation to matter, our existence as matter.

Exhibitions


Call from inside

Peter Martensen

14. 09 – 3. 11. 2018

Actions déterminées, apathie et immobilité cohabitent dans les nouvelles œuvres de Peter Martensen. Des scénarios parallèles se jouent simultanément – une atmosphère à la fois étrange et familière plane sur l’ensemble… S’en dégage un sentiment de mystère, de démission, voire de chaos où s’immisce ici et là une image d’une tranquillité hors du temps. Call from inside le titre de sa nouvelle exposition interpelle. Est-ce une allusion faite à notre for intérieur ? S’agit-il d’un renvoi à un registre originel, d’un rappel de certains fondamentaux de l’existence humaine ? ou encore d’une incitation à s’éveiller ?

Undone sketches

Peter Martensen

17. 06. – 23. 07. 2016

Intentions, idées, notes, projets, plans, journaux intimes, mémoires, registres, archives ou simples feuillets… Notre vie, nos pensées, nos rêves prennent souvent – et parfois seulement – la forme de traces écrites… Tiroirs et autres rangements en sont emplis. Ajoutons à cela les tentatives, les projets avortés, les impossibilités… La confrontation avec une réalité qui ne veut pas émerger ou qui se heurte à ce temps dont on manque toujours. Pour ne pas mentionner les documents aux informations si sensibles qu’elles vivent intensément mais dans l’ombre… jusqu’au jour où…

Off site


MAMC, Saint-Etienne Métropole

Ravage

Peter Martensen

09. 03 – 27. 08. 2017

Sans cesse en quête d’une vérité artistique et existentielle, Peter Martensen trace, à travers sa peinture, son propre chemin, indépendamment des modes parfois aléatoires du monde de l’art. Nombreux sont les musées danois qui lui ont offert leurs cimaises et depuis, il a été présenté en Suède, en Italie, en Corée comme à New York ou Paris. Ravage est sa première exposition monographique dans un musée français [extrait du communiqué de presse].

Maison du Danemark, Paris

Ravage

Peter Martensen

06. 09 – 29. 10. 2017

Première exposition de l’artiste sur la scène institutionnelle parisienne, Ravage rassemble peintures, dessins, sculpture et vidéos témoignant de la cohérence de la démarche de l’artiste. Loin d’une rétrospective de l’œuvre de Peter Martensen, cette exposition intervient dans une période de création particulièrement riche et innovante dans sa carrière dont elle se veut l’écho [extrait du communiqué de presse].

Press


La peinture métaphysique de Peter Martensen

L'Oeil

Septembre 2017
N° 704
Fabien Simode

Peter Martensen "ravage " l'entendement

Libre Belgique - Arts Libre

23 Août 2017
Semaine du 23 au 29 Août 2017
Roger-Pierre Turine

Vous avez dit "Complot" ?
Dossier

Le Monde diplomatique

Juin 2015
N°735
Dossier illustré par Peter Martensen

Publications and texts


Peter Martensen - The Multiverse Academy

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Stjernenat - Nuit étoilée

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Present

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Aften - Soir

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Big Discussion

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,


Esben Klemann - vue de l'exposition De travers

Esben Klemann

Biography


Born in 1972 in Denmark.
Lives and works in Copenhagen, Denmark.

Esben Klemann is an insatiable artist. He experiments, constantly. He tries, models, destroys, reconstructs, works in series until setting up a system. What triggers this creative hyperactivity is a will he brandishes as a manifesto, as an artistic program in itself: escaping boredom, escaping banality. The inoffensive, nice matters that adorn our everyday life, are revolutionized as they pass the Klemann filter. Concrete sensually undulates and then gently collapses. The artist transforms ceramics into a solid cage that subsequently caves in the oven because of the heat or of a small absurd object he placed inside… Esben Klemann talks about “systematic uncertainty”. He sets a process in place, that never corresponds to the traditional way of working the matter he choose. He then observes the misused matter respond to his system – each time differently. Thus the incident becomes his artistic language.

Exhibitions


Migrations

Nicolai Howalt
Esben Klemann
Pipaluk Lake

16.11. 2019 – 11.01.2020

The exhibition Migrations brings together three artists, the photographer Nicolai Howalt, the visual artist Esben Klemann and the sculptor Pipaluk Lake – who exploit, each in their own way, the migration of matters.
Migrations thus shows how a world invisible to the eye, regulated by its own rules, causes movements, whether spontaneous or born from the impact of voluntary interventions… Through the scope of the artworks, the very concrete field of the materials reveals the fundamental processes that are inherent to our existences.

de travers (sideways)

Nicolai Howalt
Esben Klemann

7.11.2017 – 6.01.2018

Nicolai Howalt practices a concrete abstraction, an enlarged reality that most often starts with elements of nature to seize less visible dimensions of our existence. Esben Klemann questions matters and forms in a fun and innovative approach – going against established concepts. With de travers (sideways), the two artists have entered a dialog by taking possession of the gallery space in an unusual way. Nicolai Howalt and Esben Klemann wanted to make their respective fascinations dialog together, while challenging each other, by turning the common artistic practices upside down.

Off site


MAMC, Saint-Etienne Métropole

Ravage

Peter Martensen

09. 03 – 27. 08. 2017

Sans cesse en quête d’une vérité artistique et existentielle, Peter Martensen trace, à travers sa peinture, son propre chemin, indépendamment des modes parfois aléatoires du monde de l’art. Nombreux sont les musées danois qui lui ont offert leurs cimaises et depuis, il a été présenté en Suède, en Italie, en Corée comme à New York ou Paris. Ravage est sa première exposition monographique dans un musée français [extrait du communiqué de presse].

Maison du Danemark, Paris

Ravage

Peter Martensen

06. 09 – 29. 10. 2017

Première exposition de l’artiste sur la scène institutionnelle parisienne, Ravage rassemble peintures, dessins, sculpture et vidéos témoignant de la cohérence de la démarche de l’artiste. Loin d’une rétrospective de l’œuvre de Peter Martensen, cette exposition intervient dans une période de création particulièrement riche et innovante dans sa carrière dont elle se veut l’écho [extrait du communiqué de presse].

Press


La peinture métaphysique de Peter Martensen

L'Oeil

Septembre 2017
N° 704
Fabien Simode

Peter Martensen "ravage " l'entendement

Libre Belgique - Arts Libre

23 Août 2017
Semaine du 23 au 29 Août 2017
Roger-Pierre Turine

Vous avez dit "Complot" ?
Dossier

Le Monde diplomatique

Juin 2015
N°735
Dossier illustré par Peter Martensen

Publications and texts


Peter Martensen - The Multiverse Academy

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Stjernenat - Nuit étoilée

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Present

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Aften - Soir

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Big Discussion

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,


Nicolai Howalt - vue de l'exposition Here comes the sun

Nicolai Howalt

Biography


Born in Denmark in 1970.
Lives and works in Copenhagen, Denmark.

Through photography, Nicolai Howalt explores time, light, the concepts of life and becoming, materiality and immateriality. His approaches are alternately documentary, experimental and conceptual. His most recent explorations, developed according to a set of rules, have led him to capture the vital and destructive rays of the sun in Light Break (2015). In Endings (2011) he deals with life turned to dust again through pictures of human ashes. Elements (2016) showcased the transformative properties of primary elements of the periodic table (gold, silver, copper and iron) – by media of a photosensitive emulsion the artist transferred them on to sheets of different metals. The series Silver migrations (2018) is the materialization through images of the process by which expired photo paper (1962) alters. In other words, it describes the chemical evolutions caused by time and humidity. Here shades of soft and glowing greys and strong whites lead us into a world reminiscent of micro-organisms, of shapes on the verge of an inevitable subsequent migration. Only the act of developing the photosensitive sheet photo paper, the artist’s sole intervention, has halted the evolution. With this last series, Nicolai Howalt questions the role of the photographer in the context of digital era, by turning himself into mere revealer of images.

Exhibitions


Specimens

Nicolai Howalt

12.05 > 02.07.2022

With Specimens, Nicolai Howalt shares the visions and discoveries that his own curiosity allows him to access. The passage of time is materialised, the systems and structures of nature are made manifest, including in terms of their exceptions. The similarities and potentials carried by the micro and macro-worlds are the basis for ever-renewed wonder at the fragility of being.

Migrations

Nicolai Howalt
Esben Klemann
Pipaluk Lake

16.11. 2019 – 11.01.2020

The exhibition Migrations brings together three artists, the photographer Nicolai Howalt, the visual artist Esben Klemann and the sculptor Pipaluk Lake – who exploit, each in their own way, the migration of matters.
Migrations thus shows how a world invisible to the eye, regulated by its own rules, causes movements, whether spontaneous or born from the impact of voluntary interventions… Through the scope of the artworks, the very concrete field of the materials reveals the fundamental processes that are inherent to our existences.

de travers (sideways)

Nicolai Howalt
Esben Klemann

7.11.2017 – 6.01.2018

Nicolai Howalt practices a concrete abstraction, an enlarged reality that most often starts with elements of nature to seize less visible dimensions of our existence. Esben Klemann questions matters and forms in a fun and innovative approach – going against established concepts. With de travers (sideways), the two artists have entered a dialog by taking possession of the gallery space in an unusual way. Nicolai Howalt and Esben Klemann wanted to make their respective fascinations dialog together, while challenging each other, by turning the common artistic practices upside down.

Off site


DEN FRIE, Center of contemporary art, Copenhagen

Synliggørelser (Renderings)

Participation : Nicolai Howalt

07. 03 – 14. 06. 2020

Nicolaj Kunsthal, Copenhagen

Variations of Old Tjikko

Nicolai Howalt

28. 08. 2020 – 24. 01. 2021

A single negative has become a total number of 96 variations created on approximately 96 different types of aged analogue light-sensitive photo papers.
“They are revealing a different kind of temporality, which we had forgotten we still inhabit. They remind us of a distant past that we are still stuck in. Like a powerful zoom disregarding any corresponding distancing, leaving us dizzy as we are simultaneously drawn away from and brought closer to what we can see.” Lars Kiel Bertelsen, Extract from the presentation of the book Old Tjikko
Photo: David Stjernholm

Press


La peinture métaphysique de Peter Martensen

L'Oeil

Septembre 2017
N° 704
Fabien Simode

Peter Martensen "ravage " l'entendement

Libre Belgique - Arts Libre

23 Août 2017
Semaine du 23 au 29 Août 2017
Roger-Pierre Turine

Vous avez dit "Complot" ?
Dossier

Le Monde diplomatique

Juin 2015
N°735
Dossier illustré par Peter Martensen

Publications and texts


Nicolai Howalt - By looking down - couverture

Nicolai Howalt, By looking down I see up. By looking up I see down

Fabrik Books, 2017

Capturing invisible rays of light, ashes from human cremation, and the volatile reactions of primary elements on metal plates, melding aesthetic interests with those of natural science, this book offers readers a rare insight into the artist’s most recent explorations of exposure, fragility and change.

illustration - poème - see the sun

See the sun

a poem by Morten Søndergaard

Published in Light Break – Photography/Light Therapy – Nicolai Howalt, Fabrik Books, Copenhagen, 2015

Nicolai Howalt - Light Break - couverture

Nicolai Howalt, Light Break

Fabrik Books, 2015

Coffee table format artist’s book unfolds Danish visual artist Nicolai Howalt’s exploration of scientist and physician Niels R. Finsen’s original light-therapeutic methods, in spectacular full colour direct photography of invisible light.
Howalt’s fascination of Finsen’s experiments and apparatus is based on the obvious similarities between the basic elements of photography and Finsen’s medical phototherapy. In both cases, light rays are passed through specially crafted lenses and filters onto photosensitive material.
Finsen discovered that invisible light rays, at the periphery of the electromagnetic spectrum, had the property to heal. It is these same rays Howalt is interested in, now taking advantage of the sunlight’s ability to blacken photographic emulsion.

illustration - Nicolai Howalt - Light Break - Making-of

Towards the Light: Histories of Photography and Phototherapy [excerpt]

Tania Woloshyn

Published in Light Break – Photography/Light Therapy – Nicolai Howalt, Fabrik Books, Copenhague, 2015

Nicolai Howalt - Old Tjikko - couverture

Nicolai Howalt, Old Tjikko

Fabrik Books, 2019

The tree, Old Tjikko, stands in a deserted landscape on a mountainside at a height of 1,000 meters in Dalarna, Sweden, and with its impressive age of 9,500 years is considered to be the oldest tree in the world. Visual artist Nicolai Howalt has photographed this exceptional spruce, in itself about 5 meters tall. A single negative has become the many different photographs in this book: a total number of 96 variations created on approximately 96 different types of aged analogue light-sensitive photo papers, many of which are long past their expiration date. The result is an almost organic diversity of perception and expression; an aesthetic where the premise of each individual photograph, on par with the original motif itself, has become an integral part of the image-creating process.

9 questions to Nicolai Howalt

video, April 2020


Linda Swanson - Califactum

Linda Swanson

Biography


Born in 1967 in Los Angeles.
Lives and works in Montréal.

Linda Swanson’s artistic process roots itself in our capacity to marvel at nature, our fascination for its creative power and our incapacity to comprehend all its mysteries. Specifically interested in the transformations of matter, she succeeds, thanks to her intricate knowledge of clay, in capturing transitional states- between solid and liquid, luminous and dark, emerging and stabilized. Her artworks are like fragments of the world, observed through a powerful microscope or, on the contrary, through a spatial telescope, while the colours and effects born from her very personal approach of glazing gives them a mesmerizing materiality.

Exhibitions


Phasis

Linda Swanson

27.01. – 1.03.2018

Installations, experimentations and sculptures – as a whole, the work of American artist Linda Swanson tends to put the inherent qualities of ceramic matter forward in order to awaken the senses and the unlimited potential of human perception. She is looking to stimulate the comprehension of a world in constant transformation and suggest new viewpoints in order to draw our attention to the huge number of interpretation models and systems that left their marks in the history of mankind.

Undone sketches

Peter Martensen

17. 06. – 23. 07. 2016

Intentions, idées, notes, projets, plans, journaux intimes, mémoires, registres, archives ou simples feuillets… Notre vie, nos pensées, nos rêves prennent souvent – et parfois seulement – la forme de traces écrites… Tiroirs et autres rangements en sont emplis. Ajoutons à cela les tentatives, les projets avortés, les impossibilités… La confrontation avec une réalité qui ne veut pas émerger ou qui se heurte à ce temps dont on manque toujours. Pour ne pas mentionner les documents aux informations si sensibles qu’elles vivent intensément mais dans l’ombre… jusqu’au jour où…

Off site


MAMC, Saint-Etienne Métropole

Ravage

Peter Martensen

09. 03 – 27. 08. 2017

Sans cesse en quête d’une vérité artistique et existentielle, Peter Martensen trace, à travers sa peinture, son propre chemin, indépendamment des modes parfois aléatoires du monde de l’art. Nombreux sont les musées danois qui lui ont offert leurs cimaises et depuis, il a été présenté en Suède, en Italie, en Corée comme à New York ou Paris. Ravage est sa première exposition monographique dans un musée français [extrait du communiqué de presse].

Maison du Danemark, Paris

Ravage

Peter Martensen

06. 09 – 29. 10. 2017

Première exposition de l’artiste sur la scène institutionnelle parisienne, Ravage rassemble peintures, dessins, sculpture et vidéos témoignant de la cohérence de la démarche de l’artiste. Loin d’une rétrospective de l’œuvre de Peter Martensen, cette exposition intervient dans une période de création particulièrement riche et innovante dans sa carrière dont elle se veut l’écho [extrait du communiqué de presse].

Press


La peinture métaphysique de Peter Martensen

L'Oeil

Septembre 2017
N° 704
Fabien Simode

Peter Martensen "ravage " l'entendement

Libre Belgique - Arts Libre

23 Août 2017
Semaine du 23 au 29 Août 2017
Roger-Pierre Turine

Vous avez dit "Complot" ?
Dossier

Le Monde diplomatique

Juin 2015
N°735
Dossier illustré par Peter Martensen

Publications and texts


Peter Martensen - The Multiverse Academy

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Stjernenat - Nuit étoilée

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Present

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Aften - Soir

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Big Discussion

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,


Helene Schmitz - Untitled

Helene Schmitz

Biography


Born in 1960.
Lives and works in Stockholm, Sweden.

Through her photographs, Helene Schmitz studies how Mankind tries to become the “master and possessor of nature” in the words of Descartes. Far from the idyllic projections conveyed by a large part of Western literature, which bestows on nature an “innocent goodness”, tying it to the metaphor of Paradise lost, the photographer studies the violence and cruelty of the living, of the elements. She presents the power balance that plays out between Mankind and Nature. Helene Schmitz documents different endeavours of domestication, classification or interaction. A majesty emanates from her images, where great beauty and terrifying perspectives coexist.

Exhibitions


Call from inside

Peter Martensen

14. 09 – 3. 11. 2018

Actions déterminées, apathie et immobilité cohabitent dans les nouvelles œuvres de Peter Martensen. Des scénarios parallèles se jouent simultanément – une atmosphère à la fois étrange et familière plane sur l’ensemble… S’en dégage un sentiment de mystère, de démission, voire de chaos où s’immisce ici et là une image d’une tranquillité hors du temps. Call from inside le titre de sa nouvelle exposition interpelle. Est-ce une allusion faite à notre for intérieur ? S’agit-il d’un renvoi à un registre originel, d’un rappel de certains fondamentaux de l’existence humaine ? ou encore d’une incitation à s’éveiller ?

Undone sketches

Peter Martensen

17. 06. – 23. 07. 2016

Intentions, idées, notes, projets, plans, journaux intimes, mémoires, registres, archives ou simples feuillets… Notre vie, nos pensées, nos rêves prennent souvent – et parfois seulement – la forme de traces écrites… Tiroirs et autres rangements en sont emplis. Ajoutons à cela les tentatives, les projets avortés, les impossibilités… La confrontation avec une réalité qui ne veut pas émerger ou qui se heurte à ce temps dont on manque toujours. Pour ne pas mentionner les documents aux informations si sensibles qu’elles vivent intensément mais dans l’ombre… jusqu’au jour où…

Off site


MAMC, Saint-Etienne Métropole

Ravage

Peter Martensen

09. 03 – 27. 08. 2017

Sans cesse en quête d’une vérité artistique et existentielle, Peter Martensen trace, à travers sa peinture, son propre chemin, indépendamment des modes parfois aléatoires du monde de l’art. Nombreux sont les musées danois qui lui ont offert leurs cimaises et depuis, il a été présenté en Suède, en Italie, en Corée comme à New York ou Paris. Ravage est sa première exposition monographique dans un musée français [extrait du communiqué de presse].

Maison du Danemark, Paris

Ravage

Peter Martensen

06. 09 – 29. 10. 2017

Première exposition de l’artiste sur la scène institutionnelle parisienne, Ravage rassemble peintures, dessins, sculpture et vidéos témoignant de la cohérence de la démarche de l’artiste. Loin d’une rétrospective de l’œuvre de Peter Martensen, cette exposition intervient dans une période de création particulièrement riche et innovante dans sa carrière dont elle se veut l’écho [extrait du communiqué de presse].

Press


D'arbres en arbres (in french)

Télérama

4-10 december 2013
Frédérique Chapuis

Les sculptures monumentales d'Helene Schmitz (in french)

Libération

27 november 2013

Helene Schmitz Galerie Maria Lund (in french)

Le Monde

13 november 2010
Claire Guillot

Publications and texts


Peter Martensen - The Multiverse Academy

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Stjernenat - Nuit étoilée

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Present

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - Aften - Soir

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,

Peter Martensen - The Big Discussion

Titre

Dates

Contrairement à une opinion répandue, le Lorem Ipsum n’est pas simplement du texte aléatoire. Il trouve ses racines dans une oeuvre de la littérature latine classique datant de 45 av. J.-C.,