Biographie


Née en France en 1969.
Vit et travaille à Flers, Normandie, France.

Les sculptures de Farida Le Suavé respirent. Leur couleur peau au toucher satiné déclenche inévitablement des associations au corps, à l’organique et parfois au pot – le corps comme contenant avec ses orifices. Des strates de chair – de terre – se superposent depuis leur base comme l’embryon se démultiplie à partir de son quasi-rien. Les formes ainsi créées sont généreuses, tendues, ridées – portées par un souffle ou au contraires essoufflées, sur le point de ne plus tenir… Ces oeuvres mettent en avant la chair comme territoire de l’être, comme identité malgré nous. Elles sont humaines en ce qu’elles incarnent la contradiction, de la caresse à la destruction, de la chair – terrain de jeu et de réconfort – à la chair abandonnée, désespérée de n’être plus que chair. En quête d’autres chairs (Enlacé, 2019) ou véhicule déclencheur de liens impénétrables entre micro- et macrocosme (Coup de foudre, 2019) la chair des œuvres de Farida Le Suavé exprime aussi avec force le registre si complexe du désir, comme dans Deux pots (2005) – paraphrase de Daphné et Apollon du Bernin.

Quelques œuvres


Expositions


Chère chair

Farida Le Suavé
Jeremy Stigter

23.05 – 20.07.2019

La chair fait lien. Lien entre les différentes parties d’un corps. Lien entre les êtres. Nous sommes, car en chair : chair tendre, chair molle, tendue, débordante, fraîche, défraîchie, vibrante, palpitante. La chair est au-delà du battement du cœur. Sources de passion, d’obsession, de fascination, de terreur – la quantité, les formes et les propriétés de la chair nous préoccupent. Première topographie, elle est éveil, titillant notre curiosité, nos sens, nos envies de pérégrinations, servant nos besoins de communication, de communion et de transcendance. Parfois la chair n’est que douleur… Il arrive aussi qu’elle nous répugne. Il arrive aussi qu’elle nous répugne. Chère chair scrute cette matière qui fait de nous ce que nous sommes.

Undone sketches

Peter Martensen

17. 06. – 23. 07. 2016

Intentions, idées, notes, projets, plans, journaux intimes, mémoires, registres, archives ou simples feuillets… Notre vie, nos pensées, nos rêves prennent souvent – et parfois seulement – la forme de traces écrites… Tiroirs et autres rangements en sont emplis. Ajoutons à cela les tentatives, les projets avortés, les impossibilités… La confrontation avec une réalité qui ne veut pas émerger ou qui se heurte à ce temps dont on manque toujours. Pour ne pas mentionner les documents aux informations si sensibles qu’elles vivent intensément mais dans l’ombre… jusqu’au jour où…

Hors-les-murs


Musée national Adrien Dubouché, Limoges

Formes vivantes

Participation : Farida Le Suavé

09.10.2019 – 10.02.2020

L’exposition explore la représentation du vivant dans l’art céramique, de la Renaissance à nos jours. Plusieurs œuvres de la sculptrice française Farida Le Suavé s’y dévoilent, tout en chair.

 

Médiathèque, Flers / Scène nationale, Alençon

Exposition personnelle

Farida Le Suavé

01.02 – 29.02.2020

Le fonds départemental d’art contemporain de l’Orne propose deux expositions dédiées à la sculptrice, l’une à la Médiathèque de Flers, l’autre au Théâtre d’Alençon.

Presse


Les fleurs de chair de Farida Le Suavé

La revue de la céramique et du verre

Juillet - Août 2019
N° 227 (p.66)
Anne Malherbe

Les gestes de la céramique

Art Press 2

Novembre/Décembre 2013 - Janvier 2014
N° 31
Ann Hindry

Publications et textes


Céramique – 90 artistes contemporains

Editions Pyramyd – 2019

Auteurs : Véronique Petit Laforet et Charlotte Vannier

Formes vivantes – Catalogue de l’exposition

Co-édition Cité de la céramique Sèvres & Limoges et Silvana Editioriale – 2019

Farida Le Suavé – Atelier

vidéo – avril 2020